Seuls dans l’Univers??

Abstract: Certains prédisent que nous sommes seuls dans l’Univers, d’autres que la vie y est banale. Pourquoi tant d’écart ? Il tient à une mauvaise compréhension de la complexité, et de qui observe, le Simple ou le Complexe. L’infini est-il suffisamment grand? Jean-Pierre Bibring, astrophysicien à Paris-Saclay et à l’allure d’un Einstein réincarné, nous fait une … Lire la suite

Un diagnostic de la sociologie

Abstract: À l’occasion d’un indice publié par l’Éducation Nationale, qui montre une ségrégation éducative croissante, je montre que sociologie et philosophie se perdent dans la description des symptômes sans véritable démarche diagnostique. En cause, la faiblesse des modèles psychologiques de l’humain caché derrière le citoyen. Les neurosciences, qui vampirisent la psychologie plutôt qu’elles la font … Lire la suite

Résumé de la Méthode Philosophique Universelle

J’ai expliqué précédemment la genèse d’une Méthode Philosophique Universelle (Universal Philosophical Method – UniPhiM). Article long et difficile. Il mérite d’en extraire les principaux éléments pratiques de la méthode, et leur justification : –Un cadre: la dimension complexe. Inclue matériel et virtuel dans un échelonnement de niveaux d’information.-Qu’est-ce qui regarde? Définition d’un observateur, obligatoirement inscrit à … Lire la suite

Une philosophie universelle

Abstract: Je construis une méthode philosophique universelle en partant de l’acte de connaître, à travers différents binarismes : connu/inconnu, soi/non-soi —l’interaction, au sein de l’esprit, entre représentations du soi et du réel ; les premières divergent, les secondes convergent. Comment faire tenir tout cela dans une seule réalité, surtout avec un réel en soi inaccessible ? J’introduis une … Lire la suite

Aristote complexe

Abstract: Aristote, le génie le plus influent que la Terre ait porté, utilisait le double regard sur les choses mais a manqué d’un cadre pour formaliser la dimension complexe. Il a involontairement favorisé une confrontation inextinguible entre matérialisme et idéalisme. L’esprit analytique le plus exigeant se fourvoie s’il n’est pas dans le bon cadre. Matière … Lire la suite

La physique à plat, en attente d’être regonflée

Un manque de variété La physique se définit aujourd’hui en trois grands domaines : l’infiniment petit, l’infiniment grand, et ce qu’il y a entre les deux. Ce qui est un problème infiniment grave. Car cette définition réduit la physique à un cadre spatial limité, qui n’est que l’un de ceux qu’elle utilise. Comme si l’ensemble de … Lire la suite

Comment vraiment résoudre le problème corps-esprit (5)

Abstract: La dimension complexe a deux axes : complexion horizontale —nos classiques systèmes d’éléments en interaction et leurs modèles— et complexion verticale —chevauchement des systèmes, un élémentaire constituant un supérieur. Une tendance ‘platiste’ voit cet axe vertical comme une illusion. Je montre qu’il s’agit en fait d’une impasse dualiste excluant notre esprit. La métaphore de la … Lire la suite

L’école platiste

La manière dont l’humain a théorisé la relation entre la matière et son esprit se divise en trois grandes ères : incompatibilité, assimilation, coïncidence. 1ère ère: incompatibilité Le contraste entre matériel et spirituel est une évidence reconnue depuis l’aube de l’humanité. Les explications fournies pendant la première ère, jusqu’au milieu du XXè siècle, sont les monismes … Lire la suite

Nexialisme: définition

Un “nexialiste” est un spécialiste de la transdisciplinarité. Un non-spécialiste en fait. Ses connaissances n’ont aucune frontière. Au contraire il se doit d’explorer tous les domaines, sans chercher à pousser son expertise dans aucun. Ce temps supplémentaire manquerait à ses autres explorations. Et il arrive généralement en terrain moins sûr. Le nexialiste invente des passerelles. … Lire la suite

La dimension complexe en mathématiques

Gottlob Frege et Bertrand Russel André Deledicq et Mickaël Launay racontent dans Dictionnaire amoureux des mathématiques comment Frege a vu sa belle théorie des ensembles dynamitée par un pétard d’apparence anodine, posé par Russel. Nous sommes en 1902. Les logiciens comme Frege tentent de faire des ensembles le noyau fondamental sur lequel construire toutes les … Lire la suite