Le Computaliste, le Bon Vivant et le Mystique

Cette petite histoire fait suite à La Philosophie Universelle. Nanti(e) de cette méthode exhaustive, vous portez à présent un double regard sur le monde —même à jeun. Je vous présenterai régulièrement quelques applications. Ici vous découvrez comment fonctionnent trois genres répandus de scène mentale. Des mondes fort contrastés. Le vrai multivers, incertain dans la physique, … Lire la suite

Une philosophie universelle

Abstract: Je construis une méthode philosophique universelle en partant de l’acte de connaître, à travers différents binarismes : connu/inconnu, soi/non-soi —l’interaction, au sein de l’esprit, entre représentations du soi et du réel ; les premières divergent, les secondes convergent. Comment faire tenir tout cela dans une seule réalité, surtout avec un réel en soi inaccessible ? J’introduis une … Lire la suite

Aristote complexe

Abstract: Aristote, le génie le plus influent que la Terre ait porté, utilisait le double regard sur les choses mais a manqué d’un cadre pour formaliser la dimension complexe. Il a involontairement favorisé une confrontation inextinguible entre matérialisme et idéalisme. L’esprit analytique le plus exigeant se fourvoie s’il n’est pas dans le bon cadre. Matière … Lire la suite

La destruction des démocraties par l’idéologisme

La guerre morcelée Poncif: Les régimes démocratiques réduisent le risque de guerre et les tyrannies l’amplifient. Corrigeons: Entre ces régimes, le niveau de guerre est déplacé. Il serait absurde de prétendre que les démocraties sont des sociétés paisibles. Au contraire les conflits s’y ébattent librement, bien plus librement que dans n’importe quel autre régime, sans … Lire la suite

Les carences du vocabulaire métaphysique

Le vocabulaire philosophique est un véritable bordel sémantique ! Le mot n’est pas trop fort. Il est presque plus facile d’apprendre une langue étrangère. Regardez par exemple le mot ‘être’ ; il désigne aussi bien un phénomène qu’une représentation. Entre ‘je suis’ —expérience non partageable— et ‘il est’ —avis infiniment partagé— se situe un retournement radical sur … Lire la suite

Quel regard est prioritaire sur la société?

Avant d’être mal en société, on est mal dans sa peau.Tous les problèmes sociaux sont traités dans une mauvaise première direction, la téléologique. La vraie première est ontologique : pourquoi j’ai du mal-être avant d’être mal dans ce qui m’entoure ? Il y a foule sur mon chemin identitaire Certes mon mal-être vient certainement de ce qui … Lire la suite

Causalité contrefactuelle, quel intérêt?

Abstract: Une théorie de la causalité, concept-racine, doit s’efforcer de faire confluer ses directions ontologique et téléologique. Les contrefactuels utilisés par Paul Noordhof échouent malheureusement dans cette tentative. Ils forment une bonne description de la cognition, mettant ses biais en exergue. Aller plus loin oblige à se pencher sur la dimension complexe. Partie 1: Représentation … Lire la suite

Sens de la vie: attention à l’effet-connaissance

Cet article est une application du double regard au sens de la vie. Lisez l’article dédié pour vous initier aux rôles des regards descendant et ascendant, dédoublement permettant de résoudre bien des contradictions en mettant la contradiction au coeur de l’essence des choses. Le pessimisme est-il pervers? La vie a-t-elle une signification ? Une exploration de … Lire la suite

Sociologie: Les transclasses

Excellente interview de Chantal Jaquet à propos des classes sociales sur Philomag. En voici le résumé augmenté : Classes et transclasses La notion ‘classe sociale’, comme toute catégorisation, cherche à opposer différentes situations, économiques (pauvres et riches), culturelles (locaux et immigrés), intellectuelles (niveau d’éducation), professionnelles, symboliques (porter le nom de Rothschild ou Dupont). Réalité sociale profonde … Lire la suite

L’aveuglement téléologique

Téléologie et pseudo-ontologie La téléologie est regarder les choses par leur finalité. Il ne s’agit pas du sens causal direct, c’est-à-dire: les éléments en relation sont l’origine et provoquent le résultat. En téléologie le point de départ est le résultat. Les éléments ne sont que les intermédiaires permettant d’y arriver. Inéluctablement. La téléologie est caractéristique … Lire la suite