Faut-il adopter le réalisme dépressif?

Pessimistes plus réalistes Le réalisme dépressif, c’est l’équilibre vanté par la politologue Juliane Marie Schreiber. Elle reprend un discours convenu : les pessimistes et leur attitude envers le monde sont la vision la plus réaliste. Ils sont critiques, empathiques, peu sensibles aux préjugés. Tandis que les optimistes, toujours positifs et de bonne humeur, se surestiment et … Lire la suite

Au théâtre de soi

Auto-amour Une de mes idées les plus désespérantes s’est formée ainsi : Si nos schémas neuraux fabriquent une réalité entièrement personnelle, l’amour que j’éprouve pour une personne cible la représentation d’elle fabriquée par mon esprit, et non la personne réelle. Auto-amour. D’un point de vue plus réducteur encore, des groupes de mes neurones sont “fascinés” par … Lire la suite

Instant ou durée, pour le sens de la vie ?

S’attarder ou non sur l’instant La sagesse consiste-t-elle à faire de l’instant la signification essentielle de la vie, parce que c’est la seule réalité, que tout le reste n’est que pensée ? Ou est-ce une folie, parce que justement ce qui n’existe qu’un instant ne vaut pas la peine qu’on s’y attarde ? Regardez la question de … Lire la suite

De la sobriété pour goûter tous les parfums du monde

L’intérêt d’habitudes simples ? Elles forment un socle unifié, sobre, d’où l’esprit apprécie l’incroyable diversité qui l’entoure. Pourrait-il seulement la voir, cette diversité, sans partir de la simplicité ? Probablement pas. Il serait noyé dans un monde complexe. Élément du chaos parmi les autres, vite blasé d’un voisinage aussi peu consistant. Tandis que des habitudes simples créent … Lire la suite