De la possibilité d’une causalité universelle

Abstract: Le concept ‘causalité’ décrypté avec la Méthode Philosophique Universelle (UniPhiM). Ce concept-racine a été balayé de l’ontologie par Bertrand Russell, puis réanimé par différents modèles : contrefactuels, agentisme, probabilisme, transfert —avec en particulier la solution de Max Kistler en 2003, le transfert d’une grandeur conservée. Je montre comment l’UniPhiM fait coïncider l’invisibilité ontologique de la … Lire la suite

Être ou ne pas être gouverné?

Notre société contemporaine a-t-elle besoin d’un gouvernement ou peut-elle s’en passer ? La question peut sembler délirante à certains mais pas à Philosophie Magazine, qui a organisé un débat entre Catherine Malabou et Jean-Claude Monod à ce sujet. Anar chéri L’anarchie fait son grand retour ! Deux formes se distinguent, le libertarisme du grand capital, et l’anarchisme … Lire la suite

Pourquoi porte-t-on du maquillage?

4 réponses de philosophes proposées par Caroline Pernes sur Philomag en amènent une 5ème. Platon: parure mensongère destinée à dissimuler sa véritable nature. La cosmétique est une « activité perverse, trompeuse, vulgaire et servile, qui leurre par les allures qu’elle donne ». Montaigne: « le monde entier joue la comédie ». Le maquillage est une manière de faire la distinction … Lire la suite

Résumé de la Méthode Philosophique Universelle

J’ai expliqué précédemment la genèse d’une Méthode Philosophique Universelle (Universal Philosophical Method – UniPhiM). Article long et difficile. Il mérite d’en extraire les principaux éléments pratiques de la méthode, et leur justification : –Un cadre: la dimension complexe. Inclue matériel et virtuel dans un échelonnement de niveaux d’information.-Qu’est-ce qui regarde? Définition d’un observateur, obligatoirement inscrit à … Lire la suite

Le Computaliste, le Bon Vivant et le Mystique

Cette petite histoire fait suite à La Philosophie Universelle. Nanti(e) de cette méthode exhaustive, vous portez à présent un double regard sur le monde —même à jeun. Je vous présenterai régulièrement quelques applications. Ici vous découvrez comment fonctionnent trois genres répandus de scène mentale. Des mondes fort contrastés. Le vrai multivers, incertain dans la physique, … Lire la suite

Attaquer l’identité ou comment rater la bonne cible

Abstract: Ce n’est pas contre l’identité qu’il faut partir en guerre mais contre l’individualisme désespéré qui en éjecte toute trace de collectivisme. Histoire d’un fourvoiement intellectuel qui dure. Dérapage philosophique « Nous n’en finissons pas d’en finir avec l’identité » attaque Jean-Marie Durand dans Philomag, commentant l’essai Le Siècle des égarés de Julia de Funès (2022). Inquiétude … Lire la suite

Une philosophie universelle

Abstract: Je construis une méthode philosophique universelle en partant de l’acte de connaître, à travers différents binarismes : connu/inconnu, soi/non-soi —l’interaction, au sein de l’esprit, entre représentations du soi et du réel ; les premières divergent, les secondes convergent. Comment faire tenir tout cela dans une seule réalité, surtout avec un réel en soi inaccessible ? J’introduis une … Lire la suite

Aristote complexe

Abstract: Aristote, le génie le plus influent que la Terre ait porté, utilisait le double regard sur les choses mais a manqué d’un cadre pour formaliser la dimension complexe. Il a involontairement favorisé une confrontation inextinguible entre matérialisme et idéalisme. L’esprit analytique le plus exigeant se fourvoie s’il n’est pas dans le bon cadre. Matière … Lire la suite

Les carences du vocabulaire métaphysique

Le vocabulaire philosophique est un véritable bordel sémantique ! Le mot n’est pas trop fort. Il est presque plus facile d’apprendre une langue étrangère. Regardez par exemple le mot ‘être’ ; il désigne aussi bien un phénomène qu’une représentation. Entre ‘je suis’ —expérience non partageable— et ‘il est’ —avis infiniment partagé— se situe un retournement radical sur … Lire la suite

Temps résolu, la séquelle

Deux critiques Ambitieux, l’article précédent ? Après avoir montré à quel point le problème du temps est épineux, il prétend le résoudre en quelques paragraphes. Des références philosophiques mais aucune équation. Comment faire converger science et phénomène dans ces conditions ? C’est la première critique à faire à cet article. La seconde critique est qu’il est bien … Lire la suite