Quelle différence entre réel et virtuel?

Abstract : Le virtualisme est une vague qui submerge le réel. Il n’existe pas d’autre réalité que celle, personnelle, de notre univers mental. Le métavers surfe sur cette vague, promettant d’étendre notre pseudo-réalité plutôt que la remplacer. N’y aurait-il aucun intérêt à séparer le réel du virtuel ? L’article montre que nous sommes intimement conçus pour faire cette distinction et que la perdre serait un appauvrissement identitaire. Le virtualisme n’est que le grand retour du solipsisme, dans un monde jamais suffisamment contrôlé pour que l’indépendance du réel puisse être oubliée.

Lire la suite

Puis-je mettre librement la balle dans le trou?

J’aurai du ou j’aurais pu? Un golfeur, les pieds bien campés sur le green, tente de mettre sa balle dans le trou. Il rate complètement ce putt, habituellement facile pour un joueur de son niveau. Ce qui nous amène à la question de son libre-arbitre. S’il en a un, était-il en vacances au moment du … Lire la suite

Controverse entre Hobbes et Descartes sur la conscience

Aux origines du conflit monisme/dualisme Pour Hobbes, processus physiologiques et subjectivité mentale sont les deux versants d’une même réalité. La subjectivité est la réaction du cerveau à la pression transmise par les nerfs. En revanche, pour Descartes, elle ne saurait être expliquée comme effet du processus corporel. En vertu de quelle magie ce mécanisme physique … Lire la suite

Définition: somma

La définition du Somma est simple : c’est l’expérience d’éprouver son corps sans y porter attention. Le Somma est ce qui persiste dans votre impression consciente lorsque vous vous efforcez de vider votre esprit, n’êtes concentré sur rien de physique ou d’abstrait, d’intérieur ou extérieur. Vous n’avez pas cessé d’exister. Vous êtes votre Somma. Mais ça … Lire la suite

Flux d’information contemporains, une réduction paradoxale des échanges

Un bouleversement, vraiment? À la lecture de l’article La Grande Inversion, censé révéler un bouleversement majeur de notre société, beaucoup d’entre vous auront fait la moue. « Qu’annonce-t-il de nouveau ? La domination des médias est un truisme. La propagande existe depuis des siècles. Debord s’est déjà occupé de dénoncer la société du spectacle. Les flux d’information … Lire la suite

Sentir et savoir, d’Antonio Damasio

Enfin du nouveau? J’ai saisi le dernier livre d’Antonio Damasio avec une grande fébrilité. Jugez plutôt! En sous-titre: “Une nouvelle théorie de la conscience”. Quoi de plus alléchant pour celui qui en attend l’explication depuis fort longtemps, désespéré au point d’avoir développé sa propre théorie ? Je plonge. Je déchante bientôt. Dès les premiers chapitres, je … Lire la suite

Discerner des personnages fantastiques dans les arbres ou les nuages

La perception de l’occulte? Au Moyen-Âge, cette faculté faisait suspecter son porteur de sorcellerie. Elle n’est pas si répandue. Vive pendant la jeunesse elle se perd souvent chez l’adulte. Parce qu’elle serait trop rarement utilisée ? Douteux. Elle ne fait pas intervenir la réflexion. Les indices se proposent d’eux-mêmes à notre conscience. Ils proviennent des premières … Lire la suite

La raison relativisée par Dan Sperber

Bonne interview de Dan Sperber dans Philomag Synthèse des idées de cet auteur peu connu: 1) L’opposition nature/culture de Lévi-Strauss est à nuancer. L’esprit n’est pas une page blanche sur laquelle viendraient s’inscrire les savoirs culturels. Il est structuré de manière complexe dès la naissance. 2) L’épidémiologie des représentations est la manière dont les idées … Lire la suite

Platon et le (faux) monde des idéaux

Au fil des ‘Microréflexions’ L’excellent ‘Microréflexions’ d’Alexandre Lacroix recèle une pépite particulière : ‘Pour en finir avec le péché originel de la philosophie’. Alexandre présente les idéaux comme les divinités d’un monde inaccessible tyrannisant la pensée. L’esprit n’en utiliserait qu’une version dégradée, et celui qui observe cet esprit n’en verrait que l’image plus dégradée encore. Idéaux … Lire la suite

Comment surmonter la dichotomie entre monisme et dualisme ?

Les monades de Leibniz Le dualisme de Descartes (esprit et matière sont des réalités séparées) s’oppose au monisme de Spinoza (il existe un seul niveau de réalité). Leibniz, à la fin du 17è siècle, a voulu surmonter cette dichotomie avec ses monades, infinité de points de substance agissante. Indépendants, chacun d’eux exprime l’univers tout entier. … Lire la suite