Morale (2): biotechnologie et précaution – La dimension temporelle

Éradiquer toute trace de la variole? Le virus de la variole existe encore dans 2 labos connus, un américain et un russe. Doit-on faire disparaître toute trace de son existence ? Les dévastations qu’une forme de vie a causé chez l’humain justifient-elles son éradication totale et définitive ? Pourrait-elle se racheter un jour, manipulée à bon escient ? … Lire la suite

Bizarreries quantiques sous le double regard

Si nécessaire, commencez par Qu’est-ce que le double regard? Bizarre au milieu des autres images, pas pour les maths Une constante dans les ouvrages de vulgarisation du monde quantique : présenter les particules comme des entités abracadabrantes, tellement insensées que le Pays des Merveilles de Lewis Carroll semble presque sage en comparaison. Vous lisez ainsi qu’elles … Lire la suite

La science est-elle une vraie connaissance ontologique ?

La connaissance ontologique n’est pas ce qu’elle paraît Dans cet article j’utilise 3 notions épistémiques pour montrer comment notre esprit appréhende la réalité en soi et pourquoi ce n’en est toujours qu’une approximation : –Le double regard : une partie de l’esprit simule les processus du réel (pôle Réel), une autre lui porte intention (pôle Esprit). Regards … Lire la suite

Peut-on éteindre la controverse entre déterminisme et indéterminisme ?

Abstract: L’indéterminisme est venu bouleverser notre représentation du monde. La théorie quantique secoue l’assurance du profane… mais renforce celle du physicien, qui voit le monde à travers des équations. La théorie montre un parfait exemple d’émergence ontologique, qui remet en question le caractère fondamental des forces ‘élémentaires’. L’article suggère qu’il n’existe que des forces configurationnelles tout au long de la dimension complexe. La notion de probabilité est revisitée. Les états probables deviennent réels dans un niveau de réalité indépendant. Microscopique et macroscopique ont chacun leur existence. Les deux sont indissolubles et démarrent une direction du regard l’un vers l’autre. Dans la direction ascendante, la complexité se constitue de manière indéterministe. Dans la direction descendante, elle est constituée de manière déterministe. L’opposition entre réalité déterminée et indéterminée se dissout.

Lire la suite